Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Jack au Pistolait d'Or
Date d'inscription : 06/09/2014
Messages : 443
Réputation : 1800
Voir le profil de l'utilisateur

Les jeux indispensables

le Lun 20 Mar - 20:49
Voici une liste de jeux que je vous conseille très fortement. L’autre liste que j’ai faite est trop peu engageante pour que vous faisiez véritablement la démarche de tester ces jeux, donc j’en refais une où je les présente brièvement pour que ça donne un peu plus envie.

Je sais qu’il y a beaucoup de titres dans cette liste, mais chacun d’entre eux vaut vraiment le coup, peu importe les goûts que vous avez en matière de jeux-vidéo. Ces jeux ont été acclamés par une grande majorité des joueurs au point d’être considérés comme cultes pour certains d’entre eux, donc même si ça ne vous dit rien je vous les propose quand même juste pour la culture. Si vous n’avez pas trop le temps ou l’envie, je vous invite à juste vous intéresser à ne serait-ce qu’un seul de ces jeux, ils sont tous de très bonne qualité de toute façon.

Je n’irai pas jusqu’à vous demander d’acheter des consoles juste pour y jouer, mais si vous avez envie de soutenir un peu les créateurs et que vous avez une des plate-formes requises, je vous enjoins à les acheter si c’est dans vos possibilités.



Braid (PC, PS3, Xbox 360)



Braid rentre facilement dans mon top 5 de mes jeux-vidéo préférés. C’est pour moi le pinacle du jeu d’énigmes : la difficulté est bien gérée, et les casse-tête très bien pensés. Il n’est pas très long (vous devriez en 1 voire 2 jours) mais pour moi c’est un avantage pour ce jeu.

Vous incarnez Tim, un jeune homme qui peut manipuler le temps et qui est à la recherche d’une princesse. Vous parcourrez différents mondes avec chacun un nouvel élément de gameplay pour récupérer des pièces de puzzle et accéder à la fin.
La fin d’ailleurs comporte un petit twist qui m’a beaucoup plu. La musique apaisante, les graphismes picturaux et les décors dessinés à la main vous transporteront sûrement comme ils m’ont transporté moi.



The Room 1, 2 & 3 (App/Play Store, PC)



Ce jeu est la démonstration que les jeux sur smartphone peuvent avoir énormément de potentiel.
Le principe est simple : vous êtes devant une boîte et vous cherchez à percer ses secrets. Vous devrez donc l’examiner, enclencher des mécanismes cachés et vous servir d’un oculaire ésotérique qui permet de voir certaines choses invisibles à l’œil nu. Une mystérieuse personne qui signe « l’Artisan » vous laissera plusieurs messages qui vous laisseront subodorer l’univers énigmatique de cette série de jeux.
Je vous conseille d’abord de juste vous procurer le premier opus, et s’il vous conquiert (ce dont je suis quasi-sûr) alors procurez-vous les deux autres. Ces jeux sont vraiment de très bonne facture et vous absorberont tout du long.



Inside (PC, Xbox One, PS4)



Ce jeu est des mêmes créateurs que Limbo, un jeu noir qui a été un des premiers à lancer la scène indépendante du jeu-vidéo. Comme son prédécesseur, Inside garde une mise en scène sombre et le principe du défilement horizontal avec des phases de plate-formes et des phases d’énigmes.

Un petit garçon avec un pull rouge essaye d’échapper à une société dystopique étrange. Le jeu n’a pas de narration explicite, tout se fait par l’évocation et à vrai dire il n’y a pas de paroles et aucune écriture si ce n’est l’écran d’accueil.
Ce jeu ne vous laissera pas de marbre et certains moments vous prendront vraiment aux viscères. Si vous avez l’occasion d’y jouer, enfermez vous dans votre chambre le temps d’une soirée et finissez-le en une fois.



Portal & Portal 2 (PC, PS3, Xbox 360)



C’est le cultissime du cultissime. Si je devais vous conseiller juste un seul jeu dans cette liste ce serait certainement… bon, Braid vu qu’il est un peu moins connu, mais si je devais vous en conseiller deux ce serait très sûrement Portal 1 & 2 (bon en fait ça fait trois).
Vous êtes le sujet des expérimentations d’une intelligence artificielle, GLaDOS, qui vous a enfermé dans un complexe de salles. Ces expérimentations consistent en une succession de parcours que vous devrez franchir à l’aide d’un portal-gun, un outil qui permet de créer des portails qui vous téléportent.

Ce jeu est une leçon de jeu-vidéo. Le joueur est pris par la main durant les phases d’énigmes sans qu’il s’en rendre compte ce qui rend ce jeu assez rapide à finir (comptez quand même une quinzaine d’heures de jeu pour les 2) mais donne aussi un gameplay unique. L’humour noir, l’univers assez sombre et le concept innovant ont fait que ce jeu est devenu un indispensable dans votre ludothèque.



Bioshock (PC, PS3, Xbox 360)



Le jeu est un FPS qui se déroule dans une ville sous-marine, Rapture, presque désertée de tout humain mais où rôdent des colosses dans des scaphandres, les protecteurs, et des êtres agressifs portant des masques, les chrosômes. Vous trouverez des armes diverses et des plasmides qui vous permettront de développer des pouvoirs pour combattre vos ennemis.
Vous aurez sûrement l’impression d’être oppressé durant vos déambulations dans les couloirs confinés de Rapture. Vous vous surprendrez même sûrement à vouloir trouver des visages humains dans ce jeu tellement la sensation d’isolement vous accable. Jouer à ce jeu, c’est vivre en quelque sorte l’antichambre de la folie et c’est pour ça que je l’adore, il arrive vraiment à me faire ressentir quelque chose.



Ace Attorney



Je ne veux pas vraiment attirer votre attention sur un jeu en particulier cette fois-ci, mais plutôt sur un concept de jeu. Dans Ace Attorney, il s’agit d’enquêtes comme dans Professeur Layton mais où l’on joue un avocat de la défense, Phoenix Wright (ou un procureur, cela dépend des jeux) qui doit résoudre des affaires de meurtres. Les enquêtes sont très bien ficelées, avec de nombreux rebondissements et coups de théâtre.
Si vous en avez l’envie et les moyens, je vous conseille de d’abord vous procurer le premier Phoenix Wright pour vous introduire aux personnages et au style du jeu.

Comme je l’ai déjà dit autre part, il existe un site qui propose un éditeur d’« affaires », Ace Attorney Online, qui a permis à certains fans de créer et de publier des enquêtes qui n’ont presque rien à envier au jeu original. Si vous voulez découvrir le principe de Ace Attorney, ce procès fan-made de très bonne qualité vous permettra de vous immiscer dans cet univers très riche :
http://aceattorney.sparklin.org/search.php?search&criteria%5BsequenceId-is%5D=6217_fr_Ace%20Attorney%20-%20The%20Feather%20Of%20Crime
(à faire dans l’ordre suivant : Prologue – Épisode 1 – Épisode 2 – Épisode 3 – Épisode 4 1-1 – Épisode 4 1-2 – Épisode 4 2-1 – Épisode 4 2-2 – Épilogue)
Si vous faites l’effort de vous y intéresser un peu, je suis presque sûr que vous allez y prendre goût. En plus c’est gratuit donc aucune excuse !

Un jeu sur smartphone y ressemble pas mal, c’est Layton Brothers: Mystery Room si ça vous intéresse.



Shadow of the Colossus (PS2, PS3)



Encore un incontournable. Vous incarnez Wanda, un jeune bretteur voulant ressusciter le corps d’une jeune femme morte qu’il a amenée dans un temple au milieu d’une mystérieuse contrée. Dans ce sanctuaire, il entend une voix divine l’investir d’une mission : combattre 16 colosses dispersés dans ces territoires désolés. Vous sillonnerez alors avec votre cheval des plaines vastes et sans vie, vous irez à la rencontre de ces colosses, puis vous trouverez leur point faible pour les terrasser avec votre épée magique.

Il n’y a pas vraiment d’ennemi dans ce jeu si ce n’est les 16 colosses. Chacun explore un concept de gameplay différent, ce qui n’est pas sans rappeler les boss des donjons de Zelda. Les musiques durant les phases de combat font partie des meilleures que j’aie pu écouter dans un jeu-vidéo.
Ce jeu a aussi une profondeur insoupçonnée, lorsque vous triompherez d’un colosse cela vous inspire des sentiments contradictoires, à la fois un sentiment de victoire et à la fois de la pitié envers les colosses.

Le jeu a été remasterisé pour PS3 dans une édition pot-pourri avec Ico, un jeu du même studio que j’adore personnellement mais que je ne pense pas pouvoir conseiller à tout le monde contrairement à Shadow of the Colossus.
SotC est un jeu émulable sur PC. Plusieurs émulateurs de la PS2 existent, mais le plus avancé est PCSX2.



Samorost 1, 2 & 3 (PC)



C’est une série de point-and-click où vous contrôlez un petit lutin qui voyage sur des planètes aux formes baroques avec sa fusée. Même si mon préféré est le dernier, je considère les deux autres aussi très bons et je vous conseille de les faire dans l’ordre. Rien que pour la bande son et l’ambiance des jeux je vous les conseille vivement.
Le premier est jouable directement sur Internet à cette adresse : amanita-design.net/samorost-1

Si vous êtes fasciné comme moi par le « mood » de Samorost, je ne saurai trop vous conseiller un autre jeu du même studio, Machinarium. Les musiques de Samorost et de Machinarium sont simplement excellentes selon moi.



Les Chevaliers de Baphomet (App/Play Store, PC, DS, Wii, PS1)



Un autre point-and-click classique, Les Chevaliers de Baphomet raconte l’histoire de George Stobbart, un touriste américain en vacances à Paris qui est témoin d’un meurtre commis dans un café par un homme déguisé en clown. Voulant en savoir plus, il fait la rencontre de Nico, une journaliste, avec qui il va être emporté dans une mystérieuse affaire de conspiration au sujet des chevaliers du Temple.

Ce jeu transpire les années 90 : les voix un peu saturées, les images pixelisées, et même si dans le jeu Paris est vraiment idéalisé, pour moi le charme opère.



Journey (PS3, PS4)



Vous en avez sûrement déjà entendu parler : ce jeu, bien qu’il se finisse en une soirée, est une expérience unique avant tout. Je vous retranscrirais difficilement la sensation que l’on a en parcourant les vastes étendues désertiques et les ruines d’anciennes civilisations avec pour compagnon un inconnu qui est peut-être à l’autre bout du globe… Votre seul moyen de communication avec ce partenaire de voyage est un « chant » qui vous permet de récupérer mutuellement un étrange pouvoir qui vous permet de voler.

Vous êtes un personnage portant une cape rouge qui va en direction d’une lointaine montagne. Le synopsis pourrait se résumer en cette phrase, mais en réalité le scénario est ouvert à toute interprétation ou théorie et plusieurs petites cinématiques vous donneront quelques informations sur l’univers du jeu.

Malheureusement, il n’existe pas encore d’émulateur valable pour PS3 (et à plus forte raison pour PS4). Pour l’instant, la seule manière de jouer à ce jeu est donc d’acheter une PS3 ou une PS4.



Assassin’s Creed II (PC, PS3, Xbox 360, DS, App Store)



Avez-vous peut-être déjà rêvé de visiter l’Italie du Quattrocento : le palais des Doges de Venise, les beffrois de San Gimignano, le Vatican, la basilique Santa Maria del Fiore de Florence, ou bien souhaitez-vous chevaucher la campagne toscane tout cela en restant assis sur votre fauteuil ?
Assassin’s Creed propose tout cela, avec une ambiance et une musique géniale (même si ça va paraître bateau parce que j’ai dit ça pour à peu près tous les jeux).

Vous jouez Desmond Miles, un jeune homme qui explore la mémoire de ses ancêtres grâce à une machine, l’Animus. Projeté dans la Renaissance italienne, il retrouve l’histoire d’Ezio Auditore, un de ses lointains ascendants qui faisait partie de la confrérie des Assassins. Cette confrérie est un ordre séculaire en constant affrontement contre leur ennemi de toujours, les Templiers.
Je vous conseille peut-être de commencer par le premier Assassin’s Creed même si ce n’est pas indispensable, pour comprendre un peu la trame de l’histoire « du présent ».

Même si je considère AC2 supérieur et étant un véritable incontournable, j’apprécie bien aussi les deux jeux suivants où l’on retrouve Ezio à différents stades de sa vie. Dans Brotherhood (d’où provient d’ailleurs mon pseudo Jacopo), on peut gérer une guilde d’assassins à Rome, et on peut aussi visiter le château Saint-Ange, les thermes de Dioclétien, le Colisée… Revelation quant à lui se passe à Constantinople juste après la chute de l’empire byzantin.

Après la trilogie d’Ezio, Assassin’s Creed devient une série qui tire en longueur, réussissant le pari du divertissement mais n’entreprenant plus rien. Les jeux suivants s’alignent tous sur le même carcan sans personnalité de la majorité des triple A comme Uncharted ou CoD. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire pour vous de continuer la saga même si vous pourriez toujours y trouver un peu de fun, comme dans toute grande production.


Dernière édition par Jacopo le Lun 20 Mar - 21:54, édité 1 fois
avatar
Date d'inscription : 17/12/2015
Messages : 423
Réputation : 1573
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les jeux indispensables

le Lun 20 Mar - 21:11
Dès que j'arriverai à capter la connexion dans ma chambre, j'achèterai IG les jeux sur ma Ps3 (parce trop la flemme d'acheter les jeux IRL), merci ^^
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum